Histoire

Situé à proximité de l’Allemagne, le Pays de Bitche a été le théâtre des guerres et des invasions pendant deux millénaires.

Fortifications

Ce passé lié à sa situation géographique constituant une position stratégique, lui a légué de nombreuses places fortes.

Aujourd’hui, le visiteur ne peut être que surpris par les nombres de ruines de fortifications encore visibles qui témoignent de ce passé glorieux. Parmi celles que l’on peut visiter, le château de Ramstein à Baerenthal a rouvert ses portes après de longues années de fermeture. Entièrement sécurisé, le parcours de visite est agrémenté de plusieurs panneaux retraçant son histoire vieille de plus de 700 ans. Au sommet du château, une table d'orientation présente tout le panorama autour de Baerenthal.

De toutes les forteresses, la plus imposante, la plus majestueuse, se dresse à Bitche : la Citadelle, dont le passé se confond avec l’histoire du Pays de Bitche.

Patrimoine architectural grandiose constituant le cœur du Pays de Bitche, tout part d’elle, tout conduit à elle, les routes convergent et s’arrêtent à ses pieds.

Jusqu’en 1302, le Comté de Bitche appartenait aux Ducs de Lorraine. Ils fondèrent au 12ème siècle l’Abbaye Cistercienne de Sturzelbronn, à trois lieues de Bitche, ainsi qu’un château de chasse dit « Castrum Bytis ».

Evrard II construisit le château de Bitche sur l’emplacement du fort actuel. Ses successeurs en firent une forteresse féodale répondant à tous les besoins de l’époque.

En 1633, la guerre de Trente ans amena les Suédois dans le Comté de Bitche. Kaltenhausen et Rohr situés aux pieds de la forteresse furent incendiés et détruits mais le château leur résista. La reconstruction, qui dura des décennies, fut constamment interrompue par les incessants conflits franco-lorrains ravageant la région.

En 1680, la ville fut annexée par la France, et Vauban, chargé de la construction de nouveau château de Bitche, fit entourer Kaltenhausen et Rohr d’une enceinte bastionnée qu’il adossa à la forteresse, créant ainsi une véritable place forte qui prit le nom de Bitche.

Le rocher sur lequel la citadelle fut bâtie, admirablement placé à l’intérieur d’une cuvette naturelle que forment les Basses Vosges avoisinantes, fut de tout temps un véritable point de mire.

Sans être très élevé, environ 80 mètres au-dessus de la ville de Bitche et à 366 mètres d’altitude, il représente un point d’observation commandant toutes les directions de ce pays situé à 10 km de la frontière allemande.

Démontée puis rebâtie à maintes reprises, la citadelle de Bitche fut rendue célèbre en 1870 lorsque le Commandant Teyssier résista farouchement à l’ennemi, deux mois au-delà de la signature de l’Armistice. Les visiteurs peuvent aujourd’hui revivre cette héroïque résistante de la forteresse assiégée au cours de la Guerre de 1870-1871, à travers un surprenant parcours cinématographie au cœur des souterrains de la citadelle.

La visite est complétée par le musée du Plan-relief dans la chapelle restaurée, son musée historique ainsi qu’un parcours patrimonial et architectural.

La ligne Maginot

De retour à la France, la période de l’entre deux guerres au Pays de Bitche fut plus particulièrement marquée par la construction de la Ligne Maginot.

L’ossature de cette ligne de défense fut constituée de nombreux ouvrages de fortification permanente. Les plus importants d’entre eux se présentent comme de véritables forteresses souterraines, ne laissant apparaître en surface que des organes d’observation et de tirs, disséminés sur le terrain.

Le Simserhof à Siersthal, est considéré comme l’un des quatre plus importants ouvrages de la Ligne Maginot. Sa construction débuta en 1929, avant même que le parlement n’ait pris la décision de financer l’édification de la Ligne Maginot.

Le Simserhof s’illustra par une héroïque résistance, assurant pendant plusieurs semaines la protection des petits forts des environs de Bitche. Il déposa les armes sur injonction de l’état-major français, le 30 juin 1940, soit 5 jours après le cessez le feu.

Le Simserhof offre aujourd’hui une impressionnante vision de la Ligne Maginot : une visite d’environ 3 heures associant harmonieusement authenticité des lieux et modernité du parcours cinématographique.

Pour compléter votre découverte de la Ligne Maginot dans le Pays de Bitche, vous pouvez également visiter le Fort Casso de Rohrbach-lès-Bitche, un ouvrage d'infanterie composé de 3 blocs de combats, une véritable ville souterraine qui s'offre à vous au cours d'une visite guidée.

    


Bitche et sa Citadelle, ainsi que le Fort du Simserhof sont également membre du réseau des villes fortifiées !logo villes fortifiées